Travailler dans un Éco Village en Islande : Je réponds à vos questions

Il y a quelques semaines j’ai publié un article pour répondre à vos questions concernant le Chemin de Compostelle, aventure qui avait suscité pas mal de curiosité de votre part.

J’ai vu que ce format d’article vous a plu, et je dois dire qu’effectivement c’est vraiment pratique pour vous guider et vous expliquer en détail ce type d’expérience. Le but étant  que vous puissiez par la suite vous en inspirer et en tirer toutes les informations possibles si vous voulez vous lancer!

Après réflexion je me suis souvenue que j’avais également reçu pas mal de questions concernant mes 8 mois passés dans un éco village en Islande, en 2018, alors c’est parti! Aujourd’hui, je réponds enfin à vos questions dans cet article! Bonne lecture 🙂

Nom de l’ Éco village : Sólheimar

♦ Comment as tu trouvé cet éco-village? (Site spécialisé en woofing, workaway…?)

Alors, j’avoue que j’ai une histoire assez particulière avec cet éco village, parce que j’y suis arrivée de manière complètement non conventionnel. Donc non, dans mon cas je ne suis pas passée par un site en particulier, mais si vous voulez travailler un jour dans cet éco village vous allez sans doute devoir le faire, je vous explique!

Pour moi, c’est par une chance inouïe que je me suis retrouvée à vivre là bas, chose qui n’était pas DU TOUT prévue à la base. Je le raconte un peu dans cet article, mais long story short, une amie à moi était jeune fille au pair  dans cet éco village, je suis allée lui rendre visite 10 jours, et je suis tombée amoureuse de l’endroit (et d’un mec, mais bon ça ce n’est qu’un détail n’est ce pas haha :D). 1 mois plus tard ce premier voyage, je décide d’y retourner 10 jours de plus parce que c’était comme plus fort que moi, une très grande intuition me disait d’y retourner. On me proposera finalement d’y rester, dans un premier temps, en tant que volontaire, puis par la suite en tant que membre du staff… Résultat, je ne reste pas 10 jours mais 8 mois, et ce sera une très belle expérience de vie #lamagiesurlechemin

Pour vous, si vous souhaitez tenter l’expérience, vous allez très certainement devoir passer par leur site internet et remplir une candidature en anglais, pour être volontaire ou membre du staff, ce qui est d’ailleurs l’objet de la question suivante!

PS : Je ne crois pas que Sólheimar soit référé sur Workaway, ou sur un site de woofing, il faut voir avec eux directement via leur site internet.

♦ S’agit il d’un Volontariat ou d’un travail rémunéré? Comment cela fonctionne?

Alors, à Solheimar, on peut soit être volontaire soit travailler (en recevant donc, une rémunération). Comme ce fût le cas pour moi, il me semble que souvent, pour y travailler, il faut généralement passer par une période de volontariat, cela vous permet de prendre vos marques sans trop de responsabilité, de découvrir les différentes activités sur place etc. Je pense que cela dépends aussi de ce dont ils ont besoin sur le moment, je ne crois pas qu’il y ai de règle particulière.  Pour ma part, on m’a proposé dans un premier temps un mois de volontariat, puis par la suite, une place s’est libérée parmi les membres du staff et on m’a donné le choix de rester volontaire ou de prendre ce travail, et c’est ce dernier que j’ai choisi.

  • En tant que Volontaire : Vous êtes évidemment logés-nourris. Je le détaillerai un peu plus dans les prochaines questions, mais dans l’éco village il y a un self pour le repas du midi, ainsi qu’une petite boutique d’alimentation. Vous pourrez donc aller au self gratuitement le midi, et vous aurez un crédit pour vous acheter de la nourriture à la boutique pour les petits déjeuners, les repas du soir, ainsi que les weekends. (Si mes souvenirs sont bons, le crédit représentait environ 300€ pour un mois). Concernant le logement, vous serez logé dans la maison des volontaires et jeunes travailleurs.

En échange d’être logés nourris -si les choses n’ont pas changé depuis-, vous travaillerez de 9h à 16h (avec des pauses évidemment), c’est donc l’un des volontariat les plus « actif » que j’ai pu faire, puisque mine de rien, cela représente une bonne partie de la journée. Cependant l’ambiance pour les volontaires est plus « relax », et vous aurez la chance de toucher un peu à tous les domaines de l’éco village (je vais vous expliquer tout ça plus bas). Des sorties sont également organisées pour vous faire voir un peu de paysage, ainsi que de petites soirées.

  • En tant que travailleur : Vos journées seront un peu plus longues, vous travaillerez de 8h à 17h, et en général ce sera dans un seul domaine d’activité, bien qu’il puisse y avoir des changements. Pour ma part j’avais commencé à travailler dans le café, puis j’ai muté dans la serre. Etant donné que vous aurez un salaire intéressant, vous allez devoir payer votre vie sur place : Le repas du midi au self  (non obligatoire) est d’environ 5€ et pour les autres repas vous devrez payer votre propre nourriture en allant faire des courses à la petite boutique du village ou au supermarché, à Selfoss, la ville la plus proche (vous aurez accès à plus de chose et c’est aussi moins cher).

Concernant le logement, il s’agit de la même maison mais cette fois ci vous devrez payer votre chambre. Et honnêtement, c’est un prix dérisoire d’environ 150€, et c’est très très (très TRES) peu pour l’Islande! Je tiens à préciser que la monnaie Islandaise est bien le Króna, et 10€ = 1550 isk (environ)

PS : Les prix ont peut être changer depuis, en tout cas c’était comme ça de mon temps. (haha c’est la vieille qui parle :D)

♦ Quel est le concept de cet éco village, que faisais tu? 

Solheimar a été créé en 1930, par une femme inspirante Sesselja Sigmundsdóttir qui voulait à l’origine créer un lieu pour s’occuper d’enfants handicapés et les aider à s’épanouir à travers l’agriculture. Au fur et à mesure des années, l’éco village a grandi et est aujourd’hui renommé pour son engagement écologique, artistique, social et éthique. Une belle communauté est née au milieu d’une nature incroyable. Le village compte aujourd’hui environ 100 habitants, et environ la moitié sont des personnes handicapées, qui vivent et travaillent ensemble. Pourquoi écologique? Parce que Solheimar était le premier village à instaurer l’agriculture biologique en Islande, et on y utilise également l’énergie géothermique, énergie naturelle qu’offrent les terres islandaises.

On retrouve donc dans l’éco village, différents secteurs d’activités :

  • La « Green House » appelé Sunna :  C’est l’endroit où j’ai principalement travaillé et qui représente le coeur du village. On y produit des légumes, notamment des tomates de toutes sortes, des concombres, courgettes, aubergines, poivons, herbes aromatiques, choux kale… c’est le paradis pour ceux qui aiment les légumes! Le travail est parfois assez répétitif (sans doute parce que j’y travaillais 8heures par jour :D) mais passionnant quand on aime être au contact de la nature et des plantes.  Les mains dans la terre, planter, cueillir, emballer, prendre soin des plantes… j’ai tellement appris dans ce domaine qui m’était complètement inconnu! Une expérience hors du commun!IMG_1338IMG_0324IMG_0325
  • Les ateliers créatifs « workshops » : Quelque chose que j’ai adoré au sein de ce village : l’âme créative qui s’y trouvait. Les personnes handicapés travaillent généralement au sein de ces petits « workshops », et mon dieu qu’est ce que c’est beau et inspirant! Atelier de couture, de peinture sur céramique, de fabrication de cosmétiques bio,  de bougies artisanales, de petits jouets en bois… bref tout est dans la minutie, le détail. C’est si beau de voir tout ce que l’on peut faire avec nos mains, et d’aider des personnes en difficulté à y arriver.  En général les volontaires y travailleront  quelques jours dans la semaine, et  pour être honnête ce n’est que du bonheur!  Tout ce qui est confectionné dans les ateliers créatifs seront ensuite mis en vente dans la petite boutique du village.
  • Le café / Self / boutique appelé Graena Kannan Café:  Un endroit très grand qui permet à tout le monde de pouvoir se retrouver et partager un moment ensemble : Le café / Self / Boutique, oui oui tout ça à la fois :D. J’ai travaillé là bas dans un premier temps, on y mange de merveilleux gâteaux et on rencontre de nouvelles personnes tous les jours. Au self, le repas du midi est toujours délicieux et concocté par notre chef cuisinier lui aussi adorable. Bien évidemment presque tout est Bio, et vous aurez toujours une option végétarienne.

IMG_0649IMG_1031IMG_0414

  • Sesselja’s house :  Une magnifique maison d’accueil toute en bois, qui fait également office de musée, exposition, généralement sur des sujets relatifs à l’environnement. Il y a également une grande salle de conférence, qui faisait office de cinéma quand nous voulions regarder un film sur grand écran avec les autres volontaires.
  • Guest House : Un autre endroit où il est aussi possible de travailler : la guest house (comme une auberge).  L’éco village est connu des touristes et il est souvent un endroit original et atypique où les voyageurs aiment s’arrêter pour une nuit ou deux.
  • Divers : Sans compter effectivement toutes les structures dont nous avions l’accès : une salle de sport, un grand gymnase qui fait aussi office de salle de théâtre, une petite église, une salle de réception avec une vue magnifique sur les montagnes… Bref je vous le dis, cet éco village a vraiment TOUT ❤

IMG_1024

IMG_1009

 

♦ Où vivais tu exactement?

Comme je l’ai mentionné plusieurs fois un peu plus haut, je vivais au sein d’une grande maison parmi tous les autres volontaires et jeunes travailleurs. Nous avons tous notre propre chambre et notre propre salle de bain, ce qui est un gros gros avantage quand on sait que la maison peut accueillir plus de 17 personnes! Nous partagions donc un grand salon, salle à manger, cuisine ainsi que la lingerie. Quand je suis arrivée au mois de mars, nous étions seulement 5 dans la maison, et à partir du mois de juin, les volontaires ont commencé à arriver pour la saison estivale, et au mois d’août nous étions une bonne quinzaine. Je vivais donc avec des personnes du monde entier : Europe, Etats Unis, Japon… et j’en passe! Si vous y allez vous verrez la grande map monde dans le salon avec toutes les signatures des personnes qui ont vécu dans cette maison… et c’est assez fou! Cette maison a du vécu et est juste remplie de bonnes ondes, personnellement je l’ai senti directement! Bref… une coloc d’enfer!  Je ne vous raconte pas l’ambiance! 😀

IMG_0395

 

♦ Faut il avoir un bon niveau d’Anglais?

Alors, oui et non. Disons qu’effectivement c’est toujours mieux d’avoir un niveau correct en Anglais si vous souhaitez pouvoir vous exprimer et échanger avec les personnes autour de vous. Les habitants du village parlent tous islandais et anglais,  c’est donc toujours beaucoup plus facile pour s’intégrer, faire de belles rencontres et comprendre le travail qu’on vous demande de faire. Cependant, pour être honnête quand je suis arrivée là bas pour la première fois, mon anglais était comment vous dire… à CHI**! Disons le clairement! Quand je suis arrivée je demandais une fois sur deux la traduction à mon amie française, je ne comprenais pas grand chose… mais une chose est sûre c’est très clairement en Islande que mon anglais a décollé! Mon niveau s’est littéralement métamorphosé en l’espace de quelques mois! Incroyable. Et c’est aussi là bas que j’ai rencontré mon chéri, américain, ne parlant pas un mot de français. Bon ça… j’avoue que ça aide quand même pas mal 😀 . Donc bref, ne vous arrêtez pas à votre niveau d’Anglais, on apprends vite! Tentez votre chance dans tous les cas, vous n’avez rien à perdre!

♦ Que faisais tu de ton temps libre?

Et bien… beaucoup de chose! Cela dépendait du temps, de mon mood, des possibilités… Si le temps nous le permettait nous pouvions organiser des sorties ou même des weekends  en pleine nature, pour voyager, visiter, faire des randos, aller voir une cascade… Nous pouvions aussi aller à Reykjavik pour la journée. (Je précise que certains d’entre nous avaient une voiture ou sinon je faisais du stop). Si je restais au village, j’en profitais pour me reposer, cuisiner, lire, faire du sport ou aller courir… Nous allions aussi à la piscine du village le plus proche de temps en temps (piscine extérieure chauffée). Nous étions nombreux donc nous organisions souvent des diners, petites soirées, soirée film, jeux de sociétés etc… bref sérieusement, oui on vit au milieu de nulle part en pleine nature mais on manque rarement d’imagination pour s’occuper !

IMG_0453XSQFE9734IMG_1822IMG_0140

IMG_0481IMG_0255

♦ Est ce que c’est facile de s’intégrer et de rencontrer des gens? 

Alors sincèrement oui! C’est facile! Vous n’êtes jamais vraiment seul, sauf si vous voulez vous échapper dans votre chambre bien sûr. Les Islandais sont les personnes les plus bienveillantes du monde sincèrement. Je me souviens de la manière dont on m’a accueilli, dont on m’a expliqué les choses :  j’avais peur de ne pas parler anglais assez bien et on me rassurait tout le temps, j’avais peur de ne pas bien faire mon travail et on me rassurait encore une fois. Je me souviens très bien un jour, c’était l’une de mes premières journées à travailler dans la serre et je dis à la fille qui travaillait avec moi « Tu me dis si jamais je fais quelque chose de mal hein, je préfère qu’on me le dise pour que je puisse m’améliorer et qu’on m’engueule pas à la fin! » et elle me réponds avec des yeux un peu interloqués comme si elle ne comprenait pas vraiment ce que je venais de lui dire et me dis « Non mais personne n’engueule jamais personne ici! » . J’étais là « …Ah…ok 🙂  » , surprise tellement j’avais été habituée au monde du travail pas toujours très sympathique en France.

Après je pense que c’est comme partout, cela dépends de votre caractère, de celui des autres, personnellement même si je peux avoir un côté un peu sauvage, je suis finalement assez sociable et c’est donc assez facile pour moi de créer des affinités. Vous serez normalement bien entourés, avec beaucoup de jeunes de votre âge donc il n’y a pas de raison que vous ne puissiez pas vous intégrer! 🙂

IMG_3285IMG_0966

9b850105-7ceb-4e22-a279-f82ad579a3b7IMG_3179

♦ Pourrais tu nous décrire l’environnement, le cadre de vie, le climat …?

Dans cet article, où je raconte mes premiers pas en Islande, je décris un peu l’environnement que je découvre quand j’arrive pour la première fois au village.

Le village était le village le plus mignon de tous les temps : Au beau milieu des montagnes enneigées que l’on apercevait au loin et des grands espaces à n’en plus finir où se promenaient tranquillement des chevaux sauvages et des petits moutons, se trouvait ce petit hameau de maisons toutes plus mignonnes les unes que les autres. Ce village était comme une petite bulle de plénitude

Donc voilà, comme vous pouvez vous l’imaginer à travers cette phrase ou les photos de cet article, nous sommes en pleine nature! Le ville la plus proche (Selfoss) se trouve environ à 30 min du village. La maison dans laquelle nous vivons a une vue magnifique sur une grande montagne, et si on marche quelques km dans cette direction, se trouve alors une rivière où clairement on se sent seul(e) au monde! Le cadre de vie est donc incroyable pour les amoureux de la nature, c’est un endroit très apaisant, où on peut très sincèrement sentir une belle connexion avec tout ce qui nous entoure. La nature en islande est vraiment… comment vous dire, puissante, elle vous parle, elle vous observe. Les arcs en ciel, les couchers de soleil, les aurores boréales… c’est… voilà, je n’ai pas les mots. Sachez aussi que l’Islande n’a quasiment pas de nuit en été, et quasiment pas de jour en hiver, c’est très particulier, mais je crois qu’il faut le vivre au moins une fois dans sa vie. Se réveiller à 3h du matin par les rayons du soleil, c’est assez étonnant 😉

IMG_1645
Pleine Lune à 1h du matin

Le climat, bon… là j’avoue que ça peut être parfois compliqué haha. Bienvenue en Islande, où le temps peut changer d’une minute à l’autre. L’Islande quand il fait beau c’est magique, l’Islande quand il ne fait pas beau, c’est magique aussi, mais c’est différent 😀 . Parfois c’est frustrant, et en même temps c’est pour moi ce qui fait tout le charme de ce pays aussi. Il faut savoir accepter ce pays dans sa globalité, dans ce qu’il est et dans tout ce qu’il a à nous offrir. Après j’avoue que quand t’es au mois de juin et qu’il pleut tous les jours depuis plus d’un mois, … tu râles un peu 😛

26483216_UnknownIMG_056926483056_Unknown

IMG_3795
Montagne à une heure de marche du village
IMG_0147
Rivière à quelques km de notre maison

♦ Quels ont été pour toi les côtés négatifs ET positifs de cette expérience? 

  • Les côtés négatifs : Ils sont sans doute différents pour chacun parce que nous sommes tous différents, et je pense que les « côtés négatifs » sont aussi relatifs à nos propres peurs, angoisses, habitudes etc. Pour ma part ce fut parfois difficile d’être comme dans une bulle et de ne pas être vraiment libre d’en sortir, parce que je n’avais pas mon propre moyen de locomotion donc j’étais souvent dépendante des autres à ce niveau là. Parfois je rêvais d’avoir ma propre voiture pour pouvoir sortir du village et aller explorer les environs toute seule. La vie en communauté a également ses petits côtés négatifs : quand on vit à 15 dans une maison, il faut un minimum de respect au niveau du nettoyage et du rangement notamment, et il y avait parfois de petits conflits à ce niveau là. Le côté un peu routine, notamment quand on fait parti du staff, mes journées à la serre devenaient longues vers la fin, et mon travail était assez répétitif. Aussi, nous emballions les légumes dans du plastique et je dois avouer que ce fût une petite déception d’utiliser du plastique dans un « écovillage ». ( Nous avons essayer de trouver des solutions pour y  remédier à l’époque, mais je ne sais pas si cela a changé depuis mon départ!)

 

  • Les côtés positifs : Le fait de vivre à l’étranger et découvrir un pays MAGNIFIQUE, de rencontrer des personnes de tous les horizons, d’apprendre une langue, d’apprendre quelque chose de complètement nouveau comme la permaculture, d’être au contact de la nature tous les jours. De vivre une expérience complètement hors du commun, parce que oui vivre avec une bande de jeunes du monde entier, dans un petit village au beau milieu de l’Islande c’est juste une expérience de dingue! Le partage d’une vie en communauté, la bienveillance, l’entraide qu’on peut y trouver. Le fait d’avoir une vie très minimaliste, parce que quand on vit en pleine nature comme ça, on limite vraiment nos dépenses, on se satisfait de ce qu’on a, et c’est ce que notre cher ami Pierre Rabhi appelle « la sobriété heureuse ». Cela a donc été l’opportunité pour moi de mettre beaucoup de sous de côté pour la suite de mes voyages, et ce n’est pas négligeable! Egalement le fait qu’on nous avions notre propre chambre et salle de bain et je dois dire que pour un minimum d’intimité c’est vraiment agréable. L’islande fût comme ma terre d’accueil, je rêve d’y retourner ❤

IMG_4379IMG_4380IMG_1917

 

PS : J’ai réalisé une petite vidéo, histoire de vous plonger dans le décor… ❤

 

 

 

 

 

2 réflexions sur “Travailler dans un Éco Village en Islande : Je réponds à vos questions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s